• +237 222 221 201

Gérer sa carrière c'est se prendre en « MAIN »

 Gérer sa carrière c'est se prendre en « MAIN »

  Les 5 astuces d’OBIV Solutions

  1. Se donner une définition de la carrière

 La notion de carrière est d’autant plus difficile à définir que ses contours sont souvent flous. Deux grands courants peuvent être distingués. Le premier analyse la carrière comme une succession de postes et de statuts précis dans une organisation (carrière objective). Le second définit la carrière comme la façon dont une personne perçoit l’évolution de sa vie professionnelle et interprète ce qui lui arrive. L’important n’est plus de savoir si une personne a franchi un, deux, ou trois échelons de la grille hiérarchique en cinq ans, mais de savoir si elle considère que cette progression correspond à ses aspirations et comment elle voit ses perspectives d’évolution. La carrière renseigne donc sur la satisfaction au travail et nourrit l’objectif de progression et de développement personnel et professionnel.

  1. Le préalable : identifier ses motivations au travail

Les orientations individuelles de carrière peuvent être évaluées par différents outils. Un des plus connus, l’ancre de carrière, a été défini par Schein (1978). Selon, lui, lorsqu’une personne a le sentiment que son emploi ne correspond plus à ses talents, ses besoins ou ses valeurs l’ancre la ramène vers un environnement qui correspond à une image d’elle-même relativement stable. Au début de sa vie professionnel, après sa sortie d’école, elle précise progressivement sa conception de sa propre carrière en étant confronté à des défis. Les choix initiaux sont faits sur la base d’une image assez floue qu’elle a des carrières, puis cette image est remise en question par les expériences concrètes de travail et les relations professionnelles avec les collègues. Il se forme ainsi une identité de carrière stable, qui se distingue des choix professionnels initiaux.

Schein, remarque que la plupart des gens ne sont pas conscients de leurs ancres tant qu’ils n’ont pas à faire de choix concernant leur développement, leur famille ou leur carrière, mais qu’il est utile qu’ils prennent  conscience pour faire de meilleurs choix dans leur vie professionnelle. Selon lui, une personne peut ainsi privilégier la technique, le Management ; l’Indépendance, la Sécurité ou la créativité. Les travaux ultérieurs ont contribué à mettre en évidence de nouvelles ancres telles que l’Identité, le service, la Variété, le Défi ou l’Internationalisme.

  1. Se convaincre de ce que la carrière n’est pas linéaire

Comme un enfant nait, rampe, marche et court, la carrière se vit par équipe. Plusieurs auteurs présentent des modèles d’étape de vie au travail. Ils partagent tous l’évolution de carrière calquée sur la courbe de cycle de vie des produits en marketing présentée en 4 étapes. La première, l’exploration, correspond à une période où la personne établit son identité professionnelle. Une fois qu’elle a retrouvé sa « niche », la personne entre dans la phase de développement, qui se caractérise par l’avancement, la promotion au prix d’efforts importants dans le travail, l’élévation dans la hiérarchie sous l’effet d’un besoin de réussite. La troisième étape correspond à l’âge de la quarantaine. Lorsqu’ils atteignent la quarantaine, les salariés sont souvent au maximum de leur compétence. Des difficultés familiales sont  fréquentes à cet âge, de même que quelques ennuis de santé. La crise de la mi-carrière est alors une période stressante et anxiogène. Enfin, dans une période de retrait, ou de désengagement, la personne commence à s’investir dans d’autres activités, à préparer sa retraite.

  1. S’impliquer dans la gestion de sa carrière

Planifier sa carrière sa carrière ce n’est pas seulement changer d’emploi pour un autre plus rémunérateur et comportant plus de responsabilités, mais aussi penser à la nécessité de s’occuper de sa carrière pour faire des choix organisés et articulés en fonction de ses aptitudes, de ses habiletés, de ses aspirations personnelles, etc. Il s’agit d’orienter son développement professionnel de façon réaliste en vue de l’atteinte d’objectifs personnels et de ceux de l’organisation, car la notion de carrière marque le triomphe du qualitatif et de la « modélisation » et oblige chaque individu à traiter son avenir professionnel comme un patrimoine. En somme, la gestion de carrière peut aider un individu à progresser dans son occupation professionnelle.

  1. La carrière ne se fait pas « seul »

Edith Luc (2005) recommande au moins la contribution de 6 acteurs qui aident à faire carrière :

  • Un modèle inspirant : celui qui vous voulez ressembler
  • Un anti modèle : celui à qui vous ne voulez surtout pas ressembler
  • Un coach : vous aide à améliorer votre compétence dans un métier
  • Un challenger : vous posse aux défis, à la limite de vos forces et capacités
  • Un mentor : le vrai guide
  • Un passeur : fait parler de vous dans des espaces privilégiés auxquels vous n’avez pas accès !
  • 7942, Avenue Foch, Yaoundé
  • +237 222 221 201
  • +237 699 675 830 / 671 635 485
  • +237 222 221 201
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Statistique

Compteur d'affichages des articles
21209

Miniatures

GOOGLE MAP

Newsletter

Social Connect

Nous Ecrire

  Mail is not sent.   Your email has been sent.
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. Cookie policy. I accept cookies from this site. Agree