• +237 222 221 201

Comment relancer sa carrière

Comment relancer sa carrière

Les 5 astuces d’OBIV Solutions

De plus en plus de cadres s’engagent à gérer leur carrière. Ils évaluent leurs compétences et s’organisent pour faire face aux échecs éventuels. Face à un échec, il faut faire des choix importants, s’arrêter, avancer ou simplement réorienter sa carrière. Un parcours réussi n’est ni linéaire, ni lisse encore moins rectiligne. Plusieurs possibilités s’offrent régulièrement.

  1. Reculer pour mieux sauter

Il s’agit de refuser une promotion ou titre jugé peu valorisant. Le retrait stratégique ici consiste à élaborer un projet de carrière qui permettra de se relancer stratégiquement. Il convient d’expliciter ses choix et d’évaluer les avantages des différentes perspectives, les enjeux et l’impact personnel et professionnel du choix opéré. Cet exercice permet de rendre le projet plus compréhensible et acceptable pour sa hiérarchie et son environnement personnel.

Ce repli stratégique peut imposer de renoncer à un titre gratifiant mais peu cohérent avec le choix de carrière retenu. Il peut convenir de contourner une promotion pour rester dans le domaine de la création, de l’action, et même  de l’innovation, en portant un projet inédit en interne.

  1. Demander un détachement, une mise en disponibilité ou prendre un congé sabbatique

Après 5 ans d’exercice la loi autorise un fonctionnaire à obtenir un détachement. Pour les employés du privé et moyennant le respect des exigences de la rupture du contrat qui le lie à l’entreprise la mobilité est possible sans limitation de durée. Qu’il s’agisse des contrats typiques (contrat à durée déterminée ou contrat à durée indéterminée) ou atypiques (contrat d’intérim, d’apprentissage ; stages académique, professionnel) la rupture pour convenance personnelle est possible.

Pour relancer sa carrière, le congé sabbatique peut être un bon refuge. Le congé sabbatique s’apparente à un congé de création pendant lequel l’intéressé réalise un projet professionnel ou personnel en marge des exigences de l’organisation qui l’emploie. C’est un temps qu’on prend pour soi ! Prendre un congé sabbatique au moment où l’entreprise demande un engagement sans faille et où la crainte de perdre son emploi est un sentiment général est un acte courageux mais décisif pour prendre un nouveau départ.

  1. Changer d’orientation professionnelle

Le changement ici peut consister à quitter une grande structure pour une PME, une grande direction au sein de l’entreprise pour une structure en création, une nouvelle fonction internalisée dans l’entreprise. Ces changements sont sans doute motivés par le besoin d’innover, de créer, d’être pionnier bref, laisser « sa marque » ou entretenir la polyvalence. Ils peuvent correspondre aux besoins de l’entreprise ou pas. Si c’est le cas, l’intéressé connaitra un redéploiement sans difficulté. Sinon, l’employé prend le risque de se voir refuser un redéploiement. Au pire des cas, il acceptera une rétrogradation pour vu qu’elle corresponde à un objectif bien précis qui garantisse son rebondissement.

A l’extrême, l’intéressé peut décider de se mettre à son propre compte, être indépendant.        Cette option est une véritable opportunité pour affiner son expertise et développer de nouvelles compétences. On peut s’appuyer ici sur l’expérience acquise auprès de son (ou ses) précédent (s) employeur (s)) pour apprendre à se vendre et développer son propre réseau de relations.

  1. Opter pour une mobilité contraignante et couteuse

Le choix d’un redéploiement implique un cout. Ce coût peut être supporté par le concerné ou l’entreprise. Si le redéploiement correspond à une volonté de l’entreprise, tant mieux objectifs organisationnels et personnels se rencontrent pour le bien des deux parties. Sinon, le concerné sera obligé de faire une analyse coût/bénéfice avant de prendre une décision. Si le désir du déploiement est très fort, le prix ne sera pas un blocage, il sera considéré comme un investissement et le concerné s’engagera. La conviction qu’une mobilité, même contraignante, au sein du pays ou en dehors peut accélérer sa carrière est suffisante pour passer à l’acte. Elle peut être vue comme une opportunité pour exprimer ses compétences ou d’en acquérir.  

  1. S’engager à relever un défi à première vue impossible

La mise en place d’un nouveau projet, d’une nouvelle entreprise est souvent vécue comme le saut vers l’inconnu. Il arrive que l’n vous confie une mission qui ne relève pas de vos compétences, et dont le résultat est incertain. C’est une belle occasion de se surpasser et d’explorer de nouvelles expériences professionnelles et personnelles. La lectures des biographies des héros qui vous ont précédés est un bon repère. Allez foncez !

  • 7942, Avenue Foch, Yaoundé
  • +237 222 221 201
  • +237 699 675 830 / 671 635 485
  • +237 222 221 201
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Statistique

Compteur d'affichages des articles
26548

Miniatures

GOOGLE MAP

Newsletter

Social Connect

Nous Ecrire

  Mail is not sent.   Your email has been sent.
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. Cookie policy. I accept cookies from this site. Agree